Journaliste et écrivain cubain des plus renommés au pays, Leonardo Padura est né en 1955 à La Havane. Du fait de sa dissidence à l’encontre du régime castriste et de ses idée jugées « politiquement incorrectes », Padura doit faire face au climat d’intolérance et à la censure des années 70 : une période traumatisante tant pour la littérature cubaine que pour tout cubain. Il fait ses débuts en tant que journaliste au El caimán barbudo, puis à la revue Juventud rebelde, avant de se mettre à la littérature. La liberté et la mort de la grande utopie socialiste du XXème siècle sont deux des thèmes abordés dans ses œuvres majeures, qui lui valent d’ailleurs de nombreux prix littéraires, et qui sont le témoignage d’une dure réalité historique pour une société cubaine enchaînée par la dictature.

Alexandra Yong